Tokoname a une âme

Suite à l’évènement chez Soma san (The hangar) référencé dans mon post Ecosystème (octobre 2016), je rendis visite aux artistes : la maison de saké de marque Hakurou (Sawada Shuzou), et le potier Koichi Ohara, installé à quelques dizaines de mètres seulement.

Située au sud de Nagoya dans la Péninsule de Chita, la ville de Tokoname est un grand centre de céramique, et sa proximité de la mer en fit aussi un grand centre de production de saké, tentant de rivaliser sur le marche d’Edo avec Nada (département de Hyogo).

De nombreux points saillants font de Tokoname un lieu unique et très riche, pas seulement de son histoire : par exemple le charme qui opère chez Hakurou dirigé par une jeune femme, avec ce rare et beau koshiki en bois (servant à la cuisson du riz), revêtu d’une jupe en paille de riz (« komo »), conservant mieux la chaleur (lorsque le riz cuit en est extrait, à la pelle et l’huile de coude)! Il y a l’accueil privé et humble de Koichi Ohara, céramiste depuis 22 ans, qui prépare avec soin ses mélanges d’argiles et autres terres. Toshifumi Sugie quant à lui, heureux propriétaire de la belle galerie Morrina dans le quartier historique, où la céramique est omniprésente, et un des champions de la promotion de sa ville, avec sourire et enthousiasme. A bientôt !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s