Masu, Go, Sho et Koku

img_1108-1

Vous êtes-vous parfois demandé pourquoi votre autocuiseur de riz vous avait été livré avec un gobelet plastique marqué de chiffres pas ronds ? Et bien un gobelet de riz remplit exactement la boîte en bois à gauche de la photo, appelée Masu. Celui-ci contient 1 Go, environ 180 ml de liquide ou 150g de riz japonica. Si sa contenance exacte a légèrement évolué au cours du temps, le Masu est utilisé depuis des temps très anciens pour mesurer les volumes de riz, pilier de l’économie féodale japonaise. 1 Go représente un millième de Koku, la quantité nécessaire pour nourrir une personne pour une année. Les terres accordées aux seigneurs féodaux puis Daimyos se mesuraient en Koku. Le domaine de Mito par exemple (Département de Ibaraki), administré par un membre de la famille Tokugawa, représentait 350,000 kokus, à peu près 1/3 du Han le plus riche, le domaine de Kaga (départements de Ishikawa et Toyama réunis). Les Masu sont utilisés pour boire le saké aussi, et dans un restaurant japonais, on commande en général le nihonshu par multiples de 1-Go. Le Masu de droite sur la photo contient 10-Go (1-Sho), soit 1.8 litres, l’équivalent d’une grande bouteille en circulation dans le commerce. Une maison de saké vous exprimera souvent sa production en Koku (multiples de 180 litres) …

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s