O-Miki, pour réchauffer corps et âme

Le rite Shinto « Mikagura » est rarement exécuté en public. De fait, l’environnement est susceptible de tuer l’intensité de cette cérémonie très mystique. Sur une aire purifiée, au bas du grand escalier, le Nincho (Maître de cérémonie) accueille le Kami (divinité). Puis la musique (Kagura), le chant et la danse (Gagaku) font de ce moment de présence divine un moment de joie, jusqu’à ce que le nincho renvoie le kami. Ce rite existe et est transmis oralement de manière continue depuis la fin du 12ème siècle au sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu. J’y étais, une soirée froide de décembre. Impressionné. Généreusement, le clergé nous a ensuite réchauffé le corps, après l’âme, au Miki, saké offert au sanctuaire pour être consacré. Celui-ci avait été produit par Kumazawa Shuzou, une très belle maison proche du sanctuaire, qui fait l’excellent saké Tensei. [photo du rite par Bernard Souroque, photo du saké par MOI!]

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s